Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 15:55

 

Expansion d'Amour - éd. JFPF (Tours 1967)     Expansion d'Amour - éditions JFPF, Tours 1967 - Épuisé.

     Dans son premier recueil, Expansion d'Amour, paru aux éditions Mic Berthe (Jeune Force Poétique Française) à Tours en 1967, Robert Bichet ne se contente pas d'exhaler ses sentiments pour diverses jeunes filles successivement rencontrées.

    Il développe également un vrai style, bien servi par l'originalité de l'édition qui lui sera proposée (sur papier kraft plié en accordéon, avec un graphisme très particulier), tout en rendant hommage à ses maîtres du Conservatoire : Florian Hollard (son professeur de Musique de Chambre et chef de l'Orchestre Symphonique de Tours) en tant que dédicataire de la plaquette, et Gilbert Flory  (son professeur de hautbois et de cor anglais) en tant que dédicataire d'un sonnet. Eh ! oui, dans ses débuts, Robert s'est essayé aux formes classiques.

 

Robert-Bichet-A-Gilbert-Flory.jpg

 

A Monsieur Gilbert Flory

 

Lorsque sera venue la lumière et le temps
D'oublier le malheur, sa misère et sa traite...
Peut-être vivrons-nous sur les ailes du vent,
Goûtant le fruit d'une heure éternelle et secrète.

La nuit sera le jour et nous découvrirons :
Le chant d'une couleur sous les débris d'un songe,
L'abîme illuminé, le soleil, un salon
(Où les pensées s'endorment et le rêve s'allonge) ;

Le souffle d'un désir, les planètes énormes,
La richesse d'une ombre ; l'oiseau dans son envol
Sourira aux nuées, aux espaces difformes.

Et votre art et le mien berceront les amours
D'une étoile oubliée, d'un jour, d'un rossignol.
Nous vivrons dans la joie, dans le bonheur toujours.


Robert Bichet © éd. JFPF. 1967
Repris dans Triptyque © éd. Paragraphes litt. de Paris, 1970.

 

     Comme indiqué, Expansion d'Amour sera intégralement réédité en 1970 par José Millas Martin dans son édition Les Paragraphes Littéraires de Paris, avec Altitudes et Douze Paraboles pour une jeune fille sous le titre général de Triptyque, que préfacera l'actrice Madeleine Sologne après un passage à l'auberge de Bracieux.

 

     Le "style personnel" déjà bien visible ici, c'est cette inspiration d'une part faite de contemplation et d'écoute de la nature (les étoiles, la nuit, les oiseaux...), mais aussi cette écriture en bribes, hachée par une ponctuation très présente, essentielle dans toute la poésie de Robert Bichet pour exprimer ce retrait de l'être devant les choses, le silence omniprésent.


Partager cet article

Repost 0
Publié par Martine Maillard - dans Poésie - dédicaces
commenter cet article

commentaires

Russalka 16/11/2010 22:24


Aurélia, mon roman préféré, dont Umberto Eco a fait une analyse fulgurante dans un merveilleux petit livre ( édition de poche " Promenade dans les bois d'un roman. A lire ABSOLUMENT !!!


Martine Maillard 16/11/2010 22:54



Alors, je prends note... ;)



Russalka 16/11/2010 16:52


Très beau, très prenant dans sa forme classique et en même temps moderne qui me fait penser à Nerval, mon aimé entre tous. Merci du cadeau!


Martine Maillard 16/11/2010 22:08



A Nerval ? Quel compliment ! Mais aussi, heureuse de te savoir éprise du poète préféré de mon père, et de quelqu'un qui pour moi présente l'exceptionnelle qualité d'avoir su exprimer
l'au-delà des choses ("Je n’ai pu percer sans frémir ces portes d’ivoire ou de corne qui nous séparent du monde invisible" Aurélia).



marlou 14/11/2010 09:16


Oui, du premier coup !


marlou 14/11/2010 09:02


On sent bien l'originalité profonde dans les mots les plus simples. Il est vrai que c'est le regard qui crée le poème.
Merci.


Martine Maillard 14/11/2010 09:08



Merci Marlou (ça remarche ?!). ;))



Profil

  • Martine Maillard
  • "C'est quand on est enfant qu'on emmagasine dans son cœur les choses les plus importantes de la vie" , dit souvent Robert Bichet.    

Je souhaite vous faire partager ici son enthousiasme et ses passions.
  • "C'est quand on est enfant qu'on emmagasine dans son cœur les choses les plus importantes de la vie" , dit souvent Robert Bichet. Je souhaite vous faire partager ici son enthousiasme et ses passions.

Présentation

Né en 1947, Robert Bichet reçut d'abord  une formation de musicien au Conservatoire National de Région de Tours en hautbois puis en écriture. Simultanément il publia deux recueils de poèmes sur la Région de Tours et commença à peindre sous l'influence de Pierre Dupas.

            Arrivé à Paris en 1970, il suivit durant deux années le stage de formation organisé par le Groupe de Recherches Musicales de Radio France et le Conservatoire National Supérieur de Paris, puis reçut une formation universitaire à la Faculté de Paris VIII où il fut admis au grade de licencié dans les départements de Musique et d'Arts Plastiques. 

          Tandis que deux nouveaux recueils de poèmes voyaient le jour, il s'initia à la gravure et commença à développer une technique d'encres soufflées. Par ailleurs ses relations avec de multiples amis instrumentistes enrichit sa connaissance des divers instruments et lui permit d'envisager une écriture musicale basée sur des masses sonores où apparaissent en relief des solistes dont tous les moyens sont mis en valeur. Cette exigence de recherche instrumentale lui valut une édition musicale à compte d'éditeur (chez Henri Lemoine) de son "Désert II" pour hautbois.

          Après avoir enseigné dans divers collèges de la Région Parisienne et avoir réussi à y insuffler un élan vers l'expression musicale contemporaine, il fut nommé en 1981 directeur du Conservatoire Municipal de Musique d'Issoudun (Indre), où conjointement à ses activités d'administrateur il développa largement sa peinture,  sa poésie et sa musique, par des créations originales spécialement conçues  pour ses élèves, ou même pour les enfants des écoles, appelés à participer.

        Retraité depuis 2007 il poursuit ardemment par des cours, des conférences, des animations, des concerts et des expositions, le but qu'il s'est fixé :  amener chacun à éveiller le poète qui sommeille en lui, en prenant conscience que tout être humain est un créateur.       

L'Art vient d'ailleurs, il est sacré.

L'artiste n'est qu'un transmetteur capable de s'émerveiller.

Quels que soient sa race, son sexe, son âge, sa condition sociale, tout être humain a la possibilité de dire ou de penser : "c'est beau... ... ... "

C'est à cet instant qu'il devient poète.

S'il s'autorise à créer envers et contre tous, il devient alors artiste, nourri par l'énergie d'une force intérieure qui le dépasse et qui le guide.

Robert Bichet

Citations

« L'artiste doit aimer la vie et montrer qu'elle est belle. »

Anatole France

 

« Nous, nous voulons être les poètes de notre vie. » 

Frédéric Nietzsche

Un Reportage Vidéo

Bibliographie

POÉSIE

- Expansion d'amour

(Editions J.F.P.F., 1967) épuisé.

- Triptyque :

  . Expansion d'amour
 . Altitudes

  . Douze paraboles pour une jeune fille

(Editions José Millas-Martin, 1970) épuisé.

- De la fenêtre

(Editions Saint-Germain des Prés, 1971) épuisé.

- De la fenêtre

(Editions José Millas-Martin, 1972).

- Mes saisons de Bracieux

   Poèmes pour eux

   Poèmes venus d'ailleurs

(Editions Saint-Germain des Prés, 1973) épuisé

- Parcours secret derrière Orion

(Editions François Villon, 1997)

- Là-bas sont tous les rêves

(Editions Caractères, 2009)

 

MUSIQUE

- Désert II     pour hautbois

Extrait de "Du Fond du Gouffre", durée 7'

(Editions Henry Lemoine, 1986).

- Parcours secret derrière Orion      pour 7 saxophones

(5 saxophones alto mi b, 1 saxophone ténor si b et 1 saxophone baryton mi b), durée 20'

(Editions Van de Velde, 2002).