Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 19:11

Robert-conference-voix-chant-42.jpg

 

    À l'occasion de sa troisième conférence de la saison 2012-2013 consacrée au Chant et à la Voix dans la musique du 20e siècle, Robert Bichet s'est étendu hier soir sur l'aspect expression pure du chant, qui appartient à l'homme autant qu'à l'animal.

    Riche en découvertes musicales splendides mais surtout orientée vers le chant choral, cette conférence a encore une fois permis à Robert d'exprimer ses convictions profondes, rappelant que l'art est avant tout un moyen de résistance (et d'évoquer le Chant des Déportés d'Olivier Messiaen, puis les Chantefleurs et Chantefables de Witold Lutoslawski sur des textes de Robert Desnos, poète déporté et mort en camp de concentration à la veille de sa libération) ; mais aussi le support incantatoire de l'âme qui se tourne vers le monde spirituel (passant de l'oratorio Le Roi David d'Arthur Honegger et des Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc aux Derniers Rites Paiens de Bronius Kutavicius...)1.

      Et à le voir évoluer sur la scène tel un acteur, chacun pouvait comprendre quelle importance revêt pour lui cet organe fondamental.

   C'est cependant en tant qu'expression pure et ludique qu'il nous présenta, après Einstein on the beach de Philip Glass, cette petite merveille que constitue le "Mouyayoum : muo:aa:yiy:oum" d'Anders Hillborg, musicien suédois né en 1954, en ajoutant cette tirade (que vous entendrez d'ailleurs dans la vidéo ci-dessous) :

« On dit parfois "Les jeunes… les jeunes ne sont pas capables de...", mais c’est faux ! Il y aura toujours, tant qu’il y aura des hommes sur terre, des créateurs, des poètes, des peintres, des musiciens, des architectes, des ingénieurs, des gens qui inventeront, des gens qui vivront… Il n’y a pas que des dictateurs, il n’y a pas que des gens qui vous imposent des trucs épouvantables ; il y a aussi des gens qui vous invitent au voyage, qui vous invitent au rêve, et qui vous invitent à la résistance. »

       

 

      Et c'est sur ces mots qu'il achèvera sa conférence (ou presque, car traditionnellement il conclut toujours avec la citation d'Anatole France qui figure dans la colonne de droite de ce blog, et il l'ajoutera donc ensuite)  :

« Mesdames et Messieurs, je vous remercie car grâce à vous, j'ai fait un beau voyage ; et grâce à vous je découvre toujours de nouvelles œuvres. »

 

1  Tous ces liens renvoient aux vidéos de youtube correspondant aux musiques que Robert a diffusées lors de la conférence. En ce qui concerne "Le Roi David", vous pouvez démarrer à 4'40, et pour "Les derniers rites païens", vous pouvez enchaîner sur les vidéos des mouvements suivants (quatre en tout).

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 17:09

 

Conférence VL03janv12 05

   Cette année scolaire, Robert Bichet donnera moins de conférences, mais les commencera plus tôt. En effet, au lieu d'une par mois comme précédemment entre janvier et juin, soit six au total, il en présentera quatre à raison d'une tous les deux mois en principe (sauf la 3e), mais en commençant dès novembre prochain.


    En voici le programme :

  • Mardi 13 novembre 2012  : L'univers musical de Jean Françaix et de Jean-Michel Damase.
     
  • Mardi 8 janvier 2013         : La musique du XXe siècle sous le ciel de Pologne.
     
  • Mardi 5 février 2013      : Le choeur, le chant, la voix dans la musique du XXe siècle.
     
  • Mardi 2 avril 2013        : Les instruments à vent dans la musique du XXe siècle.

 

   Toutes ces conférences auront lieu bien sûr à la Boîte à Musique entre 18h et 20h dans le cadre de l'Université du Temps Libre, avec la participation de Bruno Robin, technicien du son chargé des illustrations sonores.

Conférences Robert-Bruno RobinBruno Robin à son poste de travail

 

   C'est par des musiciens résolument gais et souriants que le conférencier pense débuter la saison 2012/2013.

    Si Jean Françaix (1912-1997 ; voir aussi ici son site officiel), musicien doué et prolifique, est relativement diffusé et enregistré de nos jours, notamment avec la célébration du centenaire de sa naissance, Jean-Michel Damase (né  en 1928 ; voir aussi ici la page que lui consacre l'éditeur Henri Lemoine) est surtout connu pour des oeuvres de musique de chambre qui sont abondamment interprétées par les élèves de différents conservatoires (vous en trouverez une quantité sur youtube) : une musique agréable, toujours jolie et gracieuse, qu'on aimerait voir davantage enregistrée c'est certain.

     Je vous propose ci-dessous, téléchargeable en Pdf, l'affiche proposée pour cette conférence.

Affiche-Françaix

    Pour terminer, quelques extraits musicaux pour vous mettre dans l'ambiance...  

   Tout d'abord, de Jean-Michel Damase, l'Andante du Quatuor pour flûte, hautbois, clarinette et piano.
 

 
   Puis, de Jean Françaix, le premier mouvement (allegretto tranquillo) du Quadruple concerto en ré pour flûte, clarinette, hautbois et basson (1935).

 

    Vous constaterez sans peine la parenté qui existe entre ces musiciens, à cette différence près que Jean Françaix, plus intellectuel, est aussi plus caustique, tandis que Jean-Michel Damase, plus sensitif, est également plus tendre... Signes de caractère bien visibles à regarder leurs portraits.

Partager cet article

Repost0
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 22:05

 

     Mardi 15 mai, Robert a présenté sa 5e conférence mensuelle, dont le sujet était Le Printemps, le ciel bleu le soleil et la fête dans la musique du 20ème siècle.

 

    La dernière du cycle, qui aura lieu le 19 juin, présentera les instruments spécifiques à la musique du 20ème siècle.

 

    Ce sera l'occasion de redécouvrir des oeuvres merveilleuses pour Ondes Martenot, pour percussions multiples, pour instruments inédits comme l'instrumentarium Baschet.

Affiche-instr-specif.jpg

  (Cliquez pour obtenir le pdf)

 

     En avant-première, je vous propose de découvrir le mouvement lent du merveilleux concertino pour percussion et orchestre de Raymond Loucheur, dans l'unique interprétation qui en a été faite, avec Vincent Gemignani à la percussion et l'Orchestre Philharmonique de l'O.R.T.F.  (son commanditaire) sous la direction d'Yves Prin - microsillon "Inédits ORTF".

 

 

 

   En ce qui concerne l'instrumentarium Baschet, je ne puis que vous renvoyer à cet article ("Mardi 13 février ou une journée à vivre"), où dans la seconde partie (la version de 1988) vous entendez largement, sur deux extraits sonores, les structures Baschet mises en valeur par Robert Bichet.

Partager cet article

Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 15:59

 

     La Conférence du mois d'avril 2012 sera consacrée à la Poésie, au Rêve et à la Féerie dans la musique du 20e siècle : l'assurance d'être transporté plus que jamais sur les ailes de la délicatesse et de l'aventure...

     Elle aura lieu de nouveau à la Boîte à musique, le mardi 17 avril de 18h à 20h.

 Vous pouvez télécharger ci-dessous l'affiche en Pdf.
(Ne vous inquiétez pas si la page traîne un peu pour s'ouvrir... C'est fréquent).

Affiche-Poesie-feerie.jpg

Partager cet article

Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:33

   Consacrée à deux immenses compositeurs finlandais, cette conférence aura lieu ce mois-ci exceptionnellement au Centre de Congrès, à Issoudun.

Affiche-Finlande(Cliquez sur l'image pour obtenir le Pdf)

   En effet, les vacances de février ont obligé les organisateurs à la déplacer d'une semaine par rapport à l'habitude, et il se trouve que ce soir-là la salle de la Boîte à Musique n'est pas disponible. 

    Tout le monde connaît le grand compositeur finlandais Jean Sibelius (1865-1957), dont l'inspiration transporte dans de vastes espaces et mène à la contemplation.

     Eh bien il semble que cet état d'esprit contemplatif soit inhérent à l'âme de ce pays, et ses continuateurs, Einojuhani Rautavaara (né en 1928) d'abord, puis son élève Esa-Pekka Salonen  (né en 1958) en sont les vivants témoignages.

    Nul doute que comme Robert Bichet et comme moi-même, leur musique vous bouleversera, car loin de se laisser influencer par les courants intellectuels de la musique contemporaine, ces compositeurs expriment dans leur oeuvre une sensibilité extrême en même temps qu'une sorte d'ouverture à l'infini.

     Peut-être certains d'entre vous ont-ils remarqué récemment une émission consacrée à Esa-Pekka Salonen, "l'anti-maestro", sur France 2 mais malheureusement diffusée en pleine nuit : on y a vu que le jeune compositeur se lança dans la direction d'orchestre à l'origine uniquement pour faire jouer ses oeuvres et celles de ses condisciples, totalement laissés pour compte par les chefs du moment ; or il y apporta un tel talent qu'en peu de temps il fut appelé dans toutes les capitales du monde pour diriger notamment la musique contemporaine, ce qu'il réussissait mieux que tout autre. Doué d'une énergie exceptionnelle en même temps que d'un physique particulièrement séduisant, il fit preuve simultanément d'une gentillesse et d'une ouverture aux autres qui lui valurent un succès sans équivoque avec tous les orchestres, comme tous les publics. Mais, entraîné dans une course sans fin par cette vie tumultueuse, il décida un jour de prendre une année sabbatique pour retrouver ses marques et reprendre la composition. Nous le voyons alors au bord d'un lac superbe, dans son pays, et comprenons mieux cette vaste inspiration qui anime les compositeurs de cette région magnifique.

syvari-finlande-region-des-lacs.jpg

     Pour Einojuhani Rautavaara, le mieux est de vous rendre sur cette page Youtube, pour découvrir son extraordinaire "Cantus Arcticus", dans lequel il mèle à l'orchestre les cris des oiseaux migrateurs.

     Pour Esa-Pekka Salonen, on ne trouve de lui sur youtube que des interviews en anglais et le contenu de son oeuvre est protégé ; mais le partenariat avec deezer peut nous permettre d'avoir un aperçu de son oeuvre, à travers la première ("Tell everyone") des "Five Images after Sappho" (d'après des fragments de Sappho), pour soprano et ensemble d'instruments : elle ne dure que 2'06. 

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 17:31

     La conférence sur Villa-Lobos a été fascinante ; en France nous ne le connaissons souvent que pour son oeuvre pour guitare, mais son oeuvre orchestrale est considérable et d'une immense personnalité, à la fois attachante et typée, à la fois contemporaine et pleinement originale... Robert n'a pu faire le tour de cet immense génie mais nous a laissés plein d'enthousiasme avec des pistes à approfondir.

Robert Bichet-03-01-12Robert Bichet présentant Villa-Lobos le 3 janvier 2012 à Issoudun

        Le 7 février prochain il nous fera découvrir Albert Roussel (1869-1937), qui parmi les musiciens français du début du XXe siècle est aussi une figure très typée et très originale : n'a-t-il pas été d'abord été enseigne de vaisseau, ce qui lui a permis de parcourir les mers et de découvrir en particulier l'Inde (où il retournera vivre quelque temps avec son épouse par pur amour de ce merveilleux sous-continent) ? Pédagogue également il aura été le professeur ou le conseiller de nombreux musiciens de la génération suivante, particulièrement de Bohuslav Martinù, compositeur tchèque à qui Robert a déjà consacré une conférence en 2011.  Albert-RousselAlbert Roussel

       Je vous propose l'affiche de ce prochain rendez-vous, que vous pouvez télécharger au format Pdf en cliquant dessus.

Robert-Roussel

 

      Connu pour son ballet "le Festin de l'Araignée", où il excelle dans la douceur et la finesse d'orchestration, ainsi que pour ses symphonies parmi lesquelles les dernières (n°3 et 4) témoignent de sa vitalité et de son énergie à toute épreuve, il a aussi écrit un magnifique opéra inspiré de son amour pour sa femme, "Padmâvatî", dont l'action est située en Inde - d'où l'image figurant sur cette affiche en filigrane : le Jal Mahal, palais construit sur le lac Sagar à Jaipur.

 

    En présentation,je vous propose des extraits de son concerto pour piano et orchestre opus 36, le premier et le second mouvement, interprétés ici par Maria Littauer, piano et le Hamburg Symphony orchestra sous la direction d'Aloïs Springer (disque Voxbox).


1er mouvement

2d mouvement

    Dans le premier extrait, vous découvrez l'aspect festif et tonifiant de la musique de Roussel ; dans le second son génie pour créer une atmosphère "magique", d'une grande tendresse.

 

Tombe d'ARoussel-Varangeville-s-mer 6Tombe d'Albert Roussel au cimetière marin de Varengeville sur Mer
Photo JF Willem.

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 22:29

    La première conférence de Robert Bichet évoquera le génie d'Heitor Villa-Lobos (1887-1959), ce compositeur sud-américain débordant de vie et d'inspiration, qui était capable de  suivre une conversation tout en écrivant de la musique et en fumant, comme toujours, un gros havane.

villa-lobos.jpg

     Auteur de 12 symphonies, d'au moins autant de concertos, de 17 quatuors à cordes et d'une quantité d'autres oeuvres de musique de chambre, de quatre opéras ainsi que de ballets et de partitions de musique de film, compositeur célèbre pour la guitare à laquelle il a consacré même un concerto, mais aussi pour le piano, auteur encore d'oeuvres vocales et chorales, Villa-Lobos est un homme aussi créatif qu'attachant, dont l'inspiration parfois issue du folklore l'a fait très vite adopter par tous les publics - et qui maintenant passionne Robert Bichet.

 

     Voici l'affiche que j'ai confectionnée pour annoncer cette première conférence. Vous trouverez en lien le Pdf qui vous permettra de l'éditer pour éventuellement la diffuser autour de vous.

 

Affiche Villa-Lobos

(En filigrane sur l'affiche, la baie de Rio)

    Comme aperçu de l'oeuvre de cet immense compositeur, voici le superbe prélude n°4 pour guitare joué par Michel Dintrich.

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 19:11

        Voici la présentation du cycle de six conférences qui va débuter en janvier prochain.

     En effet, comme le public en redemande, chaque année un nouveau programme s'élabore, mais toujours évidemment autour de la musique du XXe siècle (voir la présentation générale ici).

       Rien ne remplace le tract préparé par Robert Bichet lui-même, orné comme toujours d'un de ses dessins, à chaque fois différent (celui-ci est daté de 2010). Vous pouvez cliquer dessus pour le télécharger en pdf :

Cycle-de-conferences-2012.jpg

      Cependant pour la clarté je vais détailler ci-dessous le programme annoncé :

 

Mardi 3 janvier  -  L'univers musical d'Heitor Villa-Lobos.

   Villa-Lobos (1887-1959) est un compositeur brésilien extrêmement attachant, mieux connu chez nous avec ses oeuvres pour guitare, mais qui a énormément écrit aussi pour les autres instruments, notamment pour le piano. Robert Bichet, soucieux d'établir une continuité dans son travail, tenait à l'évoquer pour rappeler les accents brésiliens déjà perçus à travers l'oeuvre de Darius Milhaud, lors d'une précédente conférence (en 2010).

Mardi 7 février  -  L'univers musical d'Albert Roussel.

   Là encore, après s'être intéressé à des compositeurs plus proches, Robert Bichet ne put éviter de rappeler Albert Roussel (1869-1937), ce grand voyageur doté d'une énergie exceptionnelle, dont l'audace et l'originalité firent un précurseur pour bien des musiciens plus jeunes : ne fut-il pas en effet le professeur de Bohuslav Martinu, qui fit l'objet d'une conférence en 2011 - comme également d'Edgar Varèse(1) et de Jean Martinon entre autres ?

Mardi 13 mars - La musique du XXe siècle sous le ciel de Finlande.

   Une occasion pour notre conférencier d'évoquer Einojuhani Rautavaara (né en 1928), un immense compositeur encore vivant aujourd'hui, ainsi que le talentueux chef d'orchestre et compositeur Esa-Pekka Salonen (né en 1958), qui fut son élève et est déjà célèbre pour l'importance et la profondeur de son oeuvre.

 

    Les deux conférences suivantes s'attacheront à des thèmes, permettant ainsi d'évoquer de nombreux musiciens, depuis Ravel et Debussy jusqu'à des figures déjà abordées dans les précédentes conférences mais vues sous d'autres angles, ou encore des compositeurs moins connus ou moins enregistrés ne pouvant faire l'objet d'une étude spécifique :

Mardi 17 avril - La poésie, le rêve, la poésie dans la musique du XXe siècle.

Mardi 15 mai - Le printemps, le ciel bleu, le soleil et la fête dans la musique du XXe siècle.

    Enfin la dernière s'attachera à un élément cher à Robert Bichet, lui-même compositeur et fervent orchestrateur :

Mardi 19 juin - Instruments spécifiques à la musique du XXe siècle.

 

     Ayant débuté ses premières conférences avec toutes sortes d'instruments dont il faisait la démonstration (voir ici), il reprendra cette idée en en élargissant l'application, au-delà d'Olivier Messiaen qui en était le point de départ et avec d'autres timbres donc que ceux utilisés par notre grand mystique.

 

Note(1) : J'ai mis en lien la page wiki en anglais parce que Roussel y est mentionné comme maître de Varèse alors qu'il ne l'est pas sur la page en français...

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 15:21

Eglise_de_Bonnat_2.jpgL'église Saint-Sylvain (cliché Wikipédia)

    Ce samedi 27 août eut lieu à Bonnat une animation poétique et musicale en la vieille église Saint-Sylvain (construite au XIIIe siècle et fortifiée au XIVe siècle).

   Robert Bichet, assisté de la fidèle Francesca Paderni aux ondes Martenot, y dit quelques poèmes de sa composition en les entrecoupant de pièces musicales au cours desquelles il improvisa lui-même aux percussions.

Animation-poetique-eglise-Bonnat.JPG

     En vue de l'atelier du soir, Robert Bichet avait apporté un Ressort Baschet, des tams-tams chinois et des chimes.

Animation-poetique-eglise-Bonnat--2-.JPG

   Nous les retrouverons le soir dans la grande salle des mariages de la Mairie de Bonnat, où se sont réunies les personnes séduites par l'idée d'improviser de la musique.

Atelier-mairie-Bonnat.JPG

    Robert Bichet explique d'abord les grands principes de son système, clair et simple, permettant à tous de créer des espaces sonores et de les organiser à sa guise.

Atelier-mairie-Bonnat--3-.JPG

    Puis les adultes volontaires passent à l'action...

Atelier-mairie-Bonnat--5-.JPG

    ... Et même les enfants !

 

NB : merci à François Gonod et à Christine Bel pour leurs photos !

Partager cet article

Repost0
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 15:33

Conference-1er-fevrier-01.jpg

 

    Depuis le 4 janvier a débuté le cycle de conférences cuvée 2011(1). Et malgré le froid ambiant, on aime à venir s'y réchauffer à la personnalité chaleureuse de Robert Bichet, et à la douceur toujours accueillante de la musique qu'il y propose.

    En effet, en grand amoureux qu'il est de la musique du XXe siècle il met un point d'honneur à l'offrir de la manière la plus agréable possible à son public, qu'il  considère toujours a priori comme profane en la matière.

    D'ailleurs ne le remercie-t-il pas lui-même, ce public, pour lui apporter la possibilité, à travers la préparation de ces conférences auxquelles avoue-t-il il passe de plus en plus de temps, de découvrir lui-même des pans entiers de la personnalité de certains auteurs qu'il n'avait pas encore décelées auparavant ? Dans cette musique qui est mouvance perpétuelle, toujours de nouveaux enregistrements apparaissent, ouvrant des brèches sur des oeuvres méconnues, dont il s'empare avec la joie du jeune enfant pour en extraire les plus jolis passages à l'intention de ses auditeurs.

 

Stravinsky-Picasso.jpg

Portrait de Stravinsky par Picasso.

 

    Après une évocation d'Igor Stravinsky durant laquelle il s'appliqua essentiellement à montrer du grand musicien russe l'extraordinaire richesse de son orchestration (à travers les ballets) et son désir de se rapprocher d'une musique populaire (musiques dans l'esprit du jazz et Histoire du Soldat), il traçait hier soir le portrait d'un Martinu timide et souriant auquel nous n'avons pas forcément été habitués.

 

bohuslav martinu

    Bohuslav Martinu

 

     Après de longs extraits d'oeuvres de musique de chambre - merveilles de douceur et de chatoiement qui sont en général moins bien connues -, il évoqua la musique de scène et garda pour la fin les grandes oeuvres plus célèbres que sont les symphonies et "Les fresques de Piero della Francesca". 

     Il s'attarda particulièrement sur le magnifique Largo de la 1ère symphonie dont Charles Münch était paraît-il un fervent admirateur, et qui reflète le désastre de l'occupation nazie.

 

Largo de la 1ère symphonie de Martinu (3e mvt)- extrait.
Orchestre Philharmonique Tchèque sous la direction de Václav Neumann.

 

     Les conférences à venir traiteront de sujets plus généraux : la prochaine, prévue pour  le 1er mars, évoquera les musiciens américains actuels, notamment Steve Reich et John Adams.

 

(1) -  Voir ici le détail du programme.

Partager cet article

Repost0

Profil

  • Martine Maillard
  • "C'est quand on est enfant qu'on emmagasine dans son cœur les choses les plus importantes de la vie" , dit souvent Robert Bichet.    

Je souhaite vous faire partager ici son enthousiasme et ses passions.
  • "C'est quand on est enfant qu'on emmagasine dans son cœur les choses les plus importantes de la vie" , dit souvent Robert Bichet. Je souhaite vous faire partager ici son enthousiasme et ses passions.

Présentation

Né en 1947, Robert Bichet reçut d'abord  une formation de musicien au Conservatoire National de Région de Tours en hautbois puis en écriture. Simultanément il publia deux recueils de poèmes sur la Région de Tours et commença à peindre sous l'influence de Pierre Dupas.

            Arrivé à Paris en 1970, il suivit durant deux années le stage de formation organisé par le Groupe de Recherches Musicales de Radio France et le Conservatoire National Supérieur de Paris, puis reçut une formation universitaire à la Faculté de Paris VIII où il fut admis au grade de licencié dans les départements de Musique et d'Arts Plastiques. 

          Tandis que deux nouveaux recueils de poèmes voyaient le jour, il s'initia à la gravure et commença à développer une technique d'encres soufflées. Par ailleurs ses relations avec de multiples amis instrumentistes enrichit sa connaissance des divers instruments et lui permit d'envisager une écriture musicale basée sur des masses sonores où apparaissent en relief des solistes dont tous les moyens sont mis en valeur. Cette exigence de recherche instrumentale lui valut une édition musicale à compte d'éditeur (chez Henri Lemoine) de son "Désert II" pour hautbois.

          Après avoir enseigné dans divers collèges de la Région Parisienne et avoir réussi à y insuffler un élan vers l'expression musicale contemporaine, il fut nommé en 1981 directeur du Conservatoire Municipal de Musique d'Issoudun (Indre), où conjointement à ses activités d'administrateur il développa largement sa peinture,  sa poésie et sa musique, par des créations originales spécialement conçues  pour ses élèves, ou même pour les enfants des écoles, appelés à participer.

        Retraité depuis 2007 il poursuit ardemment par des cours, des conférences, des animations, des concerts et des expositions, le but qu'il s'est fixé :  amener chacun à éveiller le poète qui sommeille en lui, en prenant conscience que tout être humain est un créateur.       

L'Art vient d'ailleurs, il est sacré.

L'artiste n'est qu'un transmetteur capable de s'émerveiller.

Quels que soient sa race, son sexe, son âge, sa condition sociale, tout être humain a la possibilité de dire ou de penser : "c'est beau... ... ... "

C'est à cet instant qu'il devient poète.

S'il s'autorise à créer envers et contre tous, il devient alors artiste, nourri par l'énergie d'une force intérieure qui le dépasse et qui le guide.

Robert Bichet

Citations

« L'artiste doit aimer la vie et montrer qu'elle est belle. »

Anatole France

 

« Nous, nous voulons être les poètes de notre vie. » 

Frédéric Nietzsche

Un Reportage Vidéo

Bibliographie

POÉSIE

- Expansion d'amour

(Editions J.F.P.F., 1967) épuisé.

- Triptyque :

  . Expansion d'amour
 . Altitudes

  . Douze paraboles pour une jeune fille

(Editions José Millas-Martin, 1970) épuisé.

- De la fenêtre

(Editions Saint-Germain des Prés, 1971) épuisé.

- De la fenêtre

(Editions José Millas-Martin, 1972).

- Mes saisons de Bracieux

   Poèmes pour eux

   Poèmes venus d'ailleurs

(Editions Saint-Germain des Prés, 1973) épuisé

- Parcours secret derrière Orion

(Editions François Villon, 1997)

- Là-bas sont tous les rêves

(Editions Caractères, 2009)

 

MUSIQUE

- Désert II     pour hautbois

Extrait de "Du Fond du Gouffre", durée 7'

(Editions Henry Lemoine, 1986).

- Parcours secret derrière Orion      pour 7 saxophones

(5 saxophones alto mi b, 1 saxophone ténor si b et 1 saxophone baryton mi b), durée 20'

(Editions Van de Velde, 2002).