Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 20:48

L-eglise-de-Marmagne.jpgL'église de Marmagne


    Le concert prévu à Marmagne ce vendredi 1er juin fut accompagné d'un soleil radieux et d'une foule dense. Le ciel bleu, les oiseaux, l'espoir et la vie étaient au rendez-vous...

   Il y eut d'abord la présentation, à la salle des fêtes toute proche, des dessins réalisés par les enfants sous l'impulsion de Pascale Gasau, leur institutrice.

Expo-Marmagne.jpg

Robert Bichet face aux enfants avec à sa droite (la 2e en partant de la gauche) Pascale Gasau, leur institutrice.

 

      Celle-ci leur avait montré que dans le style pictural de Robert il y avait des thèmes récurrents : des lunes, des oiseaux, des fenêtres, des portes, des tours brisées... Ainsi ont-ils chacun réalisé un dessin après avoir longuement étudié la méthode de l'artiste sous sa direction, et le résultat a ma foi stupéfié les assistants.

Marmagne-023.jpg

Quelques oeuvres des enfants

 

       Puis chacun se rendit dans l'église, qui fut bientôt plus que comble.

 

Assemblee.jpg

 

      On découvrit dans le choeur de l'édifice des petits pupitres portant des maracas, des tambourins, des crécelles, des appeaux et marqués chacun au nom des enfants. Tandis que Robert présentait le but essentiellement pédagogique de sa création, ceux-ci entrèrent et tous les exécutants prirent place.

Concert-1.jpg

 

       De part et d'autre des enfants étaient disposés les pupitres des flûtistes (ensemble issu de l'Anacrouse, l'école de musique de La Chapelle Saint-Ursin, une bourgade voisine), séparés en deux groupes à la fois pour leurs performances et pour des raisons symboliques : à gauche, les élèves les moins avancées, au nombre de 7 (vous distinguez sur l'image les 7 pupitres et pouvez deviner, 2e en partant de la gauche, une toute petite disparaissant derrière le sien) ; à droite, le professeur (Frédérique Senée) à la flûte basse, et deux élèves plus chevronnées dont une à la flûte alto, c'est-à-dire 3 instrumentistes en tout - chiffre lui aussi sacré.

     Dans le fond, tenues par des institutrices collègues de Pascale Gasau, qui pour sa part gérait la bande enregistrée venant parfois étoffer cet orchestre restreint, des percussions assez originales : outre une grosse caisse destinée à marteler le temps qui passe et à évoquer le coeur qui bat, deux ressorts baschet (les pavillons rouges) qui émettent une vibration profonde et riche comme la circulation de la sève, un jeu de tams-tams chinois qui selon Robert Bichet apportent un éclairage à l'ensemble, et enfin un bâton de pluie, instrument des cultures primitives et indiennes, qui rappelle le sablier et évoque la fuite des choses...

 

     Robert consacra quelques minutes à l'explication de son utilisation de ces instruments. Si vous êtes intéressés je vous en propose le détail dans la vidéo ci-dessous.

 

       

     Enfin, voici un extrait vidéo de l'oeuvre elle-même, qui dure au total 15 minutes.     

Partager cet article

Repost 0
Publié par Martine Maillard - dans Musique - concerts
commenter cet article

commentaires

marlou 17/06/2012 10:43

Une belle réalisation que l'on ne peut qu'admirer pour féliciter l'auteur et tous les participants. Bravo !
Bonne semaine.

Martine Maillard 22/06/2012 22:53



Merci de ta visite et de ton approbation,  Marlou ! 



françois 07/06/2012 14:33

Robert tel que lui-meme.
Super les dessins des élèves à la manière de ...

Martine Maillard 07/06/2012 18:36



Merci, François !



M. Ruckebusch 06/06/2012 16:05

Merci pour cet article illustrant les multiples engagements de Robert Bichet.
Il me fallait disposer d'un peu de temps pour apprécier et découvrir ce foisonnement d'activités et de créations.
Sa condition de retraité lui permettra sans doute encore longtemps d'entreprendre et de mener à bien les thèmes et activités qu'il privilégient; au sein d'une région qu'il a adopté et en retour
d'une population qui apprécie son travail et ses oeuvres.
Bravo à toi aussi pour le travail important que tu consacres à son parcours comme à ses créations.

Martine Maillard 06/06/2012 16:06



Et merci aussi à toi de ton passage et de ton attention ! Bises.



Alain Bosquet 06/06/2012 15:57

Un moment fort et inoubliable. les battements de coeur m'ont rappelé des souvenirs impérissables du "Voyage d'un papillon" présenté il y a 27 ans en l'église St Cyr d'Issoudun. Que d'émotions
devant ces jeunes enfants qui, sous l'oeil du chef d'orchestre, ont fait un sans-faute.

Martine Maillard 06/06/2012 15:58



C'est bien vrai. Merci Alain, de ce compliment largement mérité.



G. Smith 05/06/2012 16:45

Un grand merci beaucoup pour ce compte rendu, belles pages rapportées par vous, qu'il mérite bien. Je sais ne pas être le seul à vous le dire. Cordialement.

Martine Maillard 05/06/2012 16:52



Merci à vous !



catherine schneider 05/06/2012 11:48

Bonjour,

Merci Martine de nous faire partager ce très beau moment ! Et bravo à Robert pour cette nouvelle création et action pédagogique ! Bravo aux élèves et à Pascale, à Frédérique et ses élèves !

Martine Maillard 05/06/2012 16:55



Merci de ta visite, Catherine. Robert a beaucoup travaillé, mais le résultat en valait la peine !



alain bosquet 05/06/2012 11:07

Un excellent rapport! Bravo Martine pour tout ce travail.

Martine Maillard 05/06/2012 16:55



  Merci, Alain.



Profil

  • Martine Maillard
  • "C'est quand on est enfant qu'on emmagasine dans son cœur les choses les plus importantes de la vie" , dit souvent Robert Bichet.    

Je souhaite vous faire partager ici son enthousiasme et ses passions.
  • "C'est quand on est enfant qu'on emmagasine dans son cœur les choses les plus importantes de la vie" , dit souvent Robert Bichet. Je souhaite vous faire partager ici son enthousiasme et ses passions.

Présentation

Né en 1947, Robert Bichet reçut d'abord  une formation de musicien au Conservatoire National de Région de Tours en hautbois puis en écriture. Simultanément il publia deux recueils de poèmes sur la Région de Tours et commença à peindre sous l'influence de Pierre Dupas.

            Arrivé à Paris en 1970, il suivit durant deux années le stage de formation organisé par le Groupe de Recherches Musicales de Radio France et le Conservatoire National Supérieur de Paris, puis reçut une formation universitaire à la Faculté de Paris VIII où il fut admis au grade de licencié dans les départements de Musique et d'Arts Plastiques. 

          Tandis que deux nouveaux recueils de poèmes voyaient le jour, il s'initia à la gravure et commença à développer une technique d'encres soufflées. Par ailleurs ses relations avec de multiples amis instrumentistes enrichit sa connaissance des divers instruments et lui permit d'envisager une écriture musicale basée sur des masses sonores où apparaissent en relief des solistes dont tous les moyens sont mis en valeur. Cette exigence de recherche instrumentale lui valut une édition musicale à compte d'éditeur (chez Henri Lemoine) de son "Désert II" pour hautbois.

          Après avoir enseigné dans divers collèges de la Région Parisienne et avoir réussi à y insuffler un élan vers l'expression musicale contemporaine, il fut nommé en 1981 directeur du Conservatoire Municipal de Musique d'Issoudun (Indre), où conjointement à ses activités d'administrateur il développa largement sa peinture,  sa poésie et sa musique, par des créations originales spécialement conçues  pour ses élèves, ou même pour les enfants des écoles, appelés à participer.

        Retraité depuis 2007 il poursuit ardemment par des cours, des conférences, des animations, des concerts et des expositions, le but qu'il s'est fixé :  amener chacun à éveiller le poète qui sommeille en lui, en prenant conscience que tout être humain est un créateur.       

L'Art vient d'ailleurs, il est sacré.

L'artiste n'est qu'un transmetteur capable de s'émerveiller.

Quels que soient sa race, son sexe, son âge, sa condition sociale, tout être humain a la possibilité de dire ou de penser : "c'est beau... ... ... "

C'est à cet instant qu'il devient poète.

S'il s'autorise à créer envers et contre tous, il devient alors artiste, nourri par l'énergie d'une force intérieure qui le dépasse et qui le guide.

Robert Bichet

Citations

« L'artiste doit aimer la vie et montrer qu'elle est belle. »

Anatole France

 

« Nous, nous voulons être les poètes de notre vie. » 

Frédéric Nietzsche

Un Reportage Vidéo

Bibliographie

POÉSIE

- Expansion d'amour

(Editions J.F.P.F., 1967) épuisé.

- Triptyque :

  . Expansion d'amour
 . Altitudes

  . Douze paraboles pour une jeune fille

(Editions José Millas-Martin, 1970) épuisé.

- De la fenêtre

(Editions Saint-Germain des Prés, 1971) épuisé.

- De la fenêtre

(Editions José Millas-Martin, 1972).

- Mes saisons de Bracieux

   Poèmes pour eux

   Poèmes venus d'ailleurs

(Editions Saint-Germain des Prés, 1973) épuisé

- Parcours secret derrière Orion

(Editions François Villon, 1997)

- Là-bas sont tous les rêves

(Editions Caractères, 2009)

 

MUSIQUE

- Désert II     pour hautbois

Extrait de "Du Fond du Gouffre", durée 7'

(Editions Henry Lemoine, 1986).

- Parcours secret derrière Orion      pour 7 saxophones

(5 saxophones alto mi b, 1 saxophone ténor si b et 1 saxophone baryton mi b), durée 20'

(Editions Van de Velde, 2002).