Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 16:33

   Consacrée à deux immenses compositeurs finlandais, cette conférence aura lieu ce mois-ci exceptionnellement au Centre de Congrès, à Issoudun.

Affiche-Finlande(Cliquez sur l'image pour obtenir le Pdf)

   En effet, les vacances de février ont obligé les organisateurs à la déplacer d'une semaine par rapport à l'habitude, et il se trouve que ce soir-là la salle de la Boîte à Musique n'est pas disponible. 

    Tout le monde connaît le grand compositeur finlandais Jean Sibelius (1865-1957), dont l'inspiration transporte dans de vastes espaces et mène à la contemplation.

     Eh bien il semble que cet état d'esprit contemplatif soit inhérent à l'âme de ce pays, et ses continuateurs, Einojuhani Rautavaara (né en 1928) d'abord, puis son élève Esa-Pekka Salonen  (né en 1958) en sont les vivants témoignages.

    Nul doute que comme Robert Bichet et comme moi-même, leur musique vous bouleversera, car loin de se laisser influencer par les courants intellectuels de la musique contemporaine, ces compositeurs expriment dans leur oeuvre une sensibilité extrême en même temps qu'une sorte d'ouverture à l'infini.

     Peut-être certains d'entre vous ont-ils remarqué récemment une émission consacrée à Esa-Pekka Salonen, "l'anti-maestro", sur France 2 mais malheureusement diffusée en pleine nuit : on y a vu que le jeune compositeur se lança dans la direction d'orchestre à l'origine uniquement pour faire jouer ses oeuvres et celles de ses condisciples, totalement laissés pour compte par les chefs du moment ; or il y apporta un tel talent qu'en peu de temps il fut appelé dans toutes les capitales du monde pour diriger notamment la musique contemporaine, ce qu'il réussissait mieux que tout autre. Doué d'une énergie exceptionnelle en même temps que d'un physique particulièrement séduisant, il fit preuve simultanément d'une gentillesse et d'une ouverture aux autres qui lui valurent un succès sans équivoque avec tous les orchestres, comme tous les publics. Mais, entraîné dans une course sans fin par cette vie tumultueuse, il décida un jour de prendre une année sabbatique pour retrouver ses marques et reprendre la composition. Nous le voyons alors au bord d'un lac superbe, dans son pays, et comprenons mieux cette vaste inspiration qui anime les compositeurs de cette région magnifique.

syvari-finlande-region-des-lacs.jpg

     Pour Einojuhani Rautavaara, le mieux est de vous rendre sur cette page Youtube, pour découvrir son extraordinaire "Cantus Arcticus", dans lequel il mèle à l'orchestre les cris des oiseaux migrateurs.

     Pour Esa-Pekka Salonen, on ne trouve de lui sur youtube que des interviews en anglais et le contenu de son oeuvre est protégé ; mais le partenariat avec deezer peut nous permettre d'avoir un aperçu de son oeuvre, à travers la première ("Tell everyone") des "Five Images after Sappho" (d'après des fragments de Sappho), pour soprano et ensemble d'instruments : elle ne dure que 2'06. 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Martine Maillard - dans Cours - conférences
commenter cet article

commentaires

Viviane 20/02/2012 09:59

Que j'aime ces espaces évoqués! Sibélius fait partie de mes compositeurs chéris et lui découvrir une descendance aussi évocatrice est bien agréable. j'espère que tu nous feras un compte rendu aussi
dense que celui consacré à Villa-Lobos le moment venu?

Martine Maillard 20/02/2012 21:58



Si j'ai le temps, peut-être... Cependant j'ai peur que la musique de ces auteurs soit encore très protégée. Bises, et
merci de ta visite, Viviane.



Profil

  • Martine Maillard
  • "C'est quand on est enfant qu'on emmagasine dans son cœur les choses les plus importantes de la vie" , dit souvent Robert Bichet.    

Je souhaite vous faire partager ici son enthousiasme et ses passions.
  • "C'est quand on est enfant qu'on emmagasine dans son cœur les choses les plus importantes de la vie" , dit souvent Robert Bichet. Je souhaite vous faire partager ici son enthousiasme et ses passions.

Présentation

Né en 1947, Robert Bichet reçut d'abord  une formation de musicien au Conservatoire National de Région de Tours en hautbois puis en écriture. Simultanément il publia deux recueils de poèmes sur la Région de Tours et commença à peindre sous l'influence de Pierre Dupas.

            Arrivé à Paris en 1970, il suivit durant deux années le stage de formation organisé par le Groupe de Recherches Musicales de Radio France et le Conservatoire National Supérieur de Paris, puis reçut une formation universitaire à la Faculté de Paris VIII où il fut admis au grade de licencié dans les départements de Musique et d'Arts Plastiques. 

          Tandis que deux nouveaux recueils de poèmes voyaient le jour, il s'initia à la gravure et commença à développer une technique d'encres soufflées. Par ailleurs ses relations avec de multiples amis instrumentistes enrichit sa connaissance des divers instruments et lui permit d'envisager une écriture musicale basée sur des masses sonores où apparaissent en relief des solistes dont tous les moyens sont mis en valeur. Cette exigence de recherche instrumentale lui valut une édition musicale à compte d'éditeur (chez Henri Lemoine) de son "Désert II" pour hautbois.

          Après avoir enseigné dans divers collèges de la Région Parisienne et avoir réussi à y insuffler un élan vers l'expression musicale contemporaine, il fut nommé en 1981 directeur du Conservatoire Municipal de Musique d'Issoudun (Indre), où conjointement à ses activités d'administrateur il développa largement sa peinture,  sa poésie et sa musique, par des créations originales spécialement conçues  pour ses élèves, ou même pour les enfants des écoles, appelés à participer.

        Retraité depuis 2007 il poursuit ardemment par des cours, des conférences, des animations, des concerts et des expositions, le but qu'il s'est fixé :  amener chacun à éveiller le poète qui sommeille en lui, en prenant conscience que tout être humain est un créateur.       

L'Art vient d'ailleurs, il est sacré.

L'artiste n'est qu'un transmetteur capable de s'émerveiller.

Quels que soient sa race, son sexe, son âge, sa condition sociale, tout être humain a la possibilité de dire ou de penser : "c'est beau... ... ... "

C'est à cet instant qu'il devient poète.

S'il s'autorise à créer envers et contre tous, il devient alors artiste, nourri par l'énergie d'une force intérieure qui le dépasse et qui le guide.

Robert Bichet

Citations

« L'artiste doit aimer la vie et montrer qu'elle est belle. »

Anatole France

 

« Nous, nous voulons être les poètes de notre vie. » 

Frédéric Nietzsche

Un Reportage Vidéo

Bibliographie

POÉSIE

- Expansion d'amour

(Editions J.F.P.F., 1967) épuisé.

- Triptyque :

  . Expansion d'amour
 . Altitudes

  . Douze paraboles pour une jeune fille

(Editions José Millas-Martin, 1970) épuisé.

- De la fenêtre

(Editions Saint-Germain des Prés, 1971) épuisé.

- De la fenêtre

(Editions José Millas-Martin, 1972).

- Mes saisons de Bracieux

   Poèmes pour eux

   Poèmes venus d'ailleurs

(Editions Saint-Germain des Prés, 1973) épuisé

- Parcours secret derrière Orion

(Editions François Villon, 1997)

- Là-bas sont tous les rêves

(Editions Caractères, 2009)

 

MUSIQUE

- Désert II     pour hautbois

Extrait de "Du Fond du Gouffre", durée 7'

(Editions Henry Lemoine, 1986).

- Parcours secret derrière Orion      pour 7 saxophones

(5 saxophones alto mi b, 1 saxophone ténor si b et 1 saxophone baryton mi b), durée 20'

(Editions Van de Velde, 2002).